• Emmanuel Vacarisas

[LE SAVIEZ VOUS ?] Quelles différences entre le cours de théâtre et l'atelier-théâtre ?

Je vous propose aujourd'hui de nous intéresser aux notions de cours de théâtre et d'atelier-théâtre. Je me dois d'être honnête, pendant très longtemps j'ai utilisé ces termes l'un pour l'autre, sans savoir qu'ils ne définissaient pas exactement les mêmes pratiques. C'est en découvrant l'ouvrage de Bernard Grosjean intitulé "Dramaturgies de l'atelier-théâtre" que j'ai commencé à m'intéresser à ce sujet.


Il ne s'agit évidemment pas ici de faire une analyse complète de la question, mais d'évoquer les grandes lignes qui m'ont donné matière à réflexion et qui me poussent à enrichir ma pédagogie.


Cours, atelier... on vous en dit davantage


Au sein du cours de théâtre, que fait-on ?

Pour répondre en quelques mots à cette question, nous pourrions dire simplement que l'on y apprend à "faire du théâtre", à "bien jouer". Et comment cela se passe-t-il ? Le professeur a pour mission d'inculquer à ses élèves les bases techniques nécessaires à la meilleure interprétation possible (selon les critères qui lui sont propres).


Tout enseignant guide les comédiens avec qui il travaille selon ses goûts artistiques et l'esthétique qu'il cherche à obtenir, si bien que chaque cours porte la marque du pédagogue. Il y a une certaine norme à obtenir, une recherche de la performance dont l'appréciation sera toujours laissée au professeur.


Et que se passe-t-il dans un atelier ?

Là où le cours fait la part belle à la directivité du professeur, l'atelier fait en sorte de centrer le travail sur la capacité des participants à s'exprimer artistiquement selon leurs propositions. Dans un tel cadre, il n'est pas question de norme à obtenir et l'apprentissage d'une technique n'est pas la priorité. L'objectif est de laisser aux joueurs leur pleine possibilité d'expression.


Pour cela, l'animateur centre le travail autour d'un texte et, par des propositions d'exercices prenant pour support ce dernier, il fait en sorte de guider les élèves dans la découverte de l'oeuvre. Ce sont eux qui seront forces de proposition. Avec cette façon de travailler, on met de côté la notion de performance pour laisser place à la créativité des comédiens et à leur capacité à jouer, entendue ici dans son sens premier : jouer comme un enfant racontant une histoire, non comme un comédien en scène.


Et alors, que propose la Compagnie Vacarisas ?

La présentation ci-dessus des objectifs du cours et de l'atelier est bien entendue très succincte et mériterait qu'on s'attarde davantage sur la question (méthodologique en l'occurrence), mais ce n'est pas le but ici.


Ce qui est certain, c'est que l'objectif de la compagnie a toujours été de proposer un enseignement exigeant et des spectacles de qualité, et en ce sens nous remplissons notre mission de cours de théâtre. Mais je suis de plus en plus sensible à laisser s'exprimer les élèves à travers des exercices sollicitant leur capacité à jouer et proposer leurs idées. Alors il est très probable que je laisse le fonctionnement de l'atelier m'influencer davantage, car je crois que l'autonomie dans la création est une ressource importante à cultiver, et cela ne peut qu'enrichir les comédiens.



Bien évidemment, il n'est pas nécessaire de trancher entre le cours et l'atelier, et ils s'influencent souvent l'un l'autre. Je trouvais toutefois intéressant d'évoquer ces différences qui, selon mon expérience, sont peu connues voire totalement inconnues. Et si c'est un sujet qui vous intéresse, je ne peux que vous encourager à lire le livre de Bernard Grosjean cité en début d'article.


Je vous donne rendez-vous dans quinze jours pour une autre interview d'un comédien de la compagnie !


À bientôt !



31 vues0 commentaire