• Emmanuel Vacarisas

Josiane : comédienne depuis six ans au sein de le Compagnie Vacarisas

Nous vous emmenons à la rencontre de celles et ceux qui font exister la Compagnie Vacarisas. Comédiens et comédiennes amateur(e)s mais exigeant(e)s vis-à-vis d'eux-mêmes, ils et elles nous donnent l'envie d'être toujours plus à l'écoute pour satisfaire leur envie d'un théâtre ludique et de qualité.


Aujourd'hui, c'est Josiane, depuis six ans au cours de travail de scènes du jeudi, qui se prête au jeu de l'interview.


cours de théâtre amateur à Paris
Josiane dans Madame Marguerite

Depuis combien de temps suis-tu les cours de la compagnie ?

Je suis les cours depuis six ans, et souhaite continuer encore longtemps !


Qu’est-ce qui te plaît dans l’enseignement proposé ?

J’aime la diversité des textes, la façon de les aborder, de les approfondir. J’aime découvrir les possibles interprétations des mots.


Quels rôles as-tu eu l’occasion d’interpréter ? Y a-t-il un rôle qui t’a marqué davantage ?

Parmi les rôles que j'ai interprétés (et il y en a eu en six ans !), je retiens particulièrement Médée de Dario Fo, Le Chat de Georges Simenon, La ménagerie de verre de Tennessee Williams, Le lien de François Begaudeau, et Madame Marguerite de Roberto Athayde.

Bien sûr j’ai aimé tous les rôles que j’ai interprétés, mais Madame Marguerite et Le Lien font partie de mes préférés.


Que cherchais-tu en t’inscrivant à un cours de théâtre ?

M’inscrire à un cours de théâtre était l’aboutissement de ce que j’avais toujours voulu faire. J’ai eu la chance que ma première expérience soit la bonne.


Qu’as-tu trouvé au sein de la compagnie ?

J’ai trouvé au sein de la compagnie une ambiance propice au lâcher prise. On peut tout tenter. Personne n’est dans le jugement. Il n’y a pas de rivalité, mais de l’émulation, du soutien, des encouragements.

Chaque année nous montons sur scène pour présenter un spectacle qui nous donne envie de vite commencer à préparer le suivant !


Pourquoi recommanderais-tu les cours ?

Je recommande ce cours tout d’abord parce que Emmanuel est un professeur formidable. Il sait comment nous amener à donner le meilleur. Avec patience, sans brusquerie et avec beaucoup de bienveillance et d’empathie, on arrive au résultat recherché. C’est un parfait pédagogue. Grâce à lui le mot troupe prend toute sa valeur. Nous sommes une troupe de théâtre, une troupe d’amis, et nous avançons ensemble.

Chaque semaine mes trois heures de cours sont une parenthèse délicieuse, que je ne manquerais pour rien !


As-tu une question pour Emmanuel ?

Dans la recherche de textes, selon les personnalités de tes élèves, est-ce parfois un défi, est-ce évident et toujours intéressant à exploiter ?


Réponse d'Emmanuel :

La recherche des textes sur lesquels vous allez travailler est une part fondamentale de mon travail, il vaut mieux que j'y prenne du plaisir ! Chercher les textes qui permettront à chacun et chacune d'aborder des registres variés est toujours intéressant, car cela me pousse à me projeter dans le travail et à imaginer la direction dans laquelle je veux vous conduire. Ce n'est pas toujours évident par rapport aux contraintes que je m'impose (équilibre au sein du groupe, variétés des propositions au fil des ans...) mais c'est un moment que j'aime, car il m'amène à rêver au spectacle à faire. Il faut que je choisisse des scènes pour lesquels votre enthousiasme et le mien resteront intacts tout au long du travail et qui vous permettent d'évoluer encore et toujours.




Un grand merci à Josiane pour avoir répondu à nos questions, pour ces mots très gentils sur le cours et la compagnie, et également pour l'accueil qu'elle réserve au groupe tous les ans dans sa maison de campagne. Et oui, grâce à elle, depuis six ans nous avons la possibilité de passer tous ensemble un long week-end de travail intensif et de partager de très bons moments !


Dans quinze jours, nous ferons un petit retour en images sur l'une des pièces que nous avons montées : Roberto Zucco, de Bernard-Marie Koltès.


À bientôt !


(Toutes les photos sont de Louis Barsiat)






39 vues0 commentaire