• Emmanuel Vacarisas

Cyrille : comédienne depuis cinq ans au sein de la Compagnie Vacarisas

Nous vous emmenons à la rencontre de celles et ceux qui font exister la Compagnie Vacarisas. Comédiens et comédiennes amateur(e)s mais exigeant(e)s vis-à-vis d'eux-mêmes, ils et elles nous donnent l'envie d'être toujours plus à l'écoute pour satisfaire leur envie d'un théâtre ludique et de qualité.


Aujourd'hui, c'est Cyrille, depuis cinq ans au cours du jeudi, qui nous parle de son expérience au sein de la compagnie.

cours de théâtre amateur à Paris
Cyrille dans "Amour" de Joël Pommerat

Comment as-tu connu la Compagnie Vacarisas ?

Désolée pour la réponse peu intéressante, car c'est par internet... Mais j'avais fait pas mal de recherches avant et le site m'a vraiment interpellée. Le fait de

travailler sur plusieurs scènes, les témoignages, les photos et l'échange qui a suivi avec Emmanuel.


Qu’est-ce qui te plaît dans l’enseignement proposé ?

La diversité des scènes. On explore tous les univers. Le classique, le moderne, le drame, l'absurde, le comique. Et aussi et surtout l'ambiance. Que de bienveillance et de bonne humeur ! Et l'investissement de tous aussi. Cette envie de donner le meilleur de nous-mêmes qui nous permet de nous retrouver en dehors des cours pour répéter nos scènes.


Quels rôles as-tu eu l’occasion d’interpréter ?

Simone, dans Nuit d'ivresse de Balasko. Bérénice de Racine. Des rôles de femmes hystériques chez Feydeau. Une mère égocentrée dans Love Love Love de Mike Bartlett. Une mère triste et acariâtre dans Love and Money de Dennis Kelly. Deux scènes de La réunification des deux Corées de Pommerat (et bientôt une troisième !) mais je ne peux pas tout citer bien sûr. Cinquième année, je vous dis...


cours de théâtre amateur à Paris
Cyrille dans "Cet enfant" de Joël Pommerat

Y a-t-il un rôle qui t’a marqué davantage ?

Il y en a eu plusieurs mais je dirais Martha dans Qui a peur de Virginia Woolf d'Edward Albee. J'ai eu un réel plaisir à jouer cette scène et j'ai ressenti une certaine aisance, que je ne ressens encore que trop rarement. Le personnage, complètement hystérique ? Mon partenaire, juste parfait ? La situation, pleine de haine-amour exprimée à coup de cris et de rires alcoolisés ? Un mélange de tout cela sans doute.


Que cherchais-tu en t’inscrivant à un cours de théâtre ? Qu’as-tu trouvé au sein de la compagnie ?

En m'inscrivant à un cours de théâtre, je cherchais à retrouver cette ambiance de troupe que j'avais déjà connue plus jeune, quand je faisais du théâtre. Et bien sûr, le plaisir de découvrir ou de redécouvrir des textes sublimes. Et cette adrénaline de dingue quand on monte sur scène devant un public. Au sein de la compagnie, j'ai retrouvé tout cela mais en mieux. Cette troupe est magique. J'y suis très attachée. En ce qui concerne les textes, le fait de travailler des scènes variées nous en fait découvrir énormément. Quant à l'adrénaline, on est servi. On a entre trois et quatre scènes chacun à présenter lors des représentations de fin d'année, donc, on reprend une petite dose à chaque entrée en scène .


Pourquoi recommanderais-tu ces cours de théâtre ?

Pour la richesse de l'enseignement et le plaisir partagé. Emmanuel nous offre une grande diversité de rôles et il arrive à nous emmener là où nous ne pensions pas aller un jour. Il a l'art et la manière de nous faire repousser nos propres limites et toujours avec une telle bienveillance, que l'exigence qu'il y met ne nous heurte jamais. De plus, il nous traite tous avec égalité, ce qui fait qu'il n'y a pas de concours d'égo au sein de cette troupe. On est juste heureux de jouer les uns avec les autres et quand on ne joue pas, on prend plaisir à regarder nos camarades jouer.


As-tu une question pour Emmanuel ?

Oui bien sûr. Je ne vais pas m'en priver :)

Et toi Emmanuel, es-tu fier de tes élèves ? Et cela ne te complique-t-il pas la vie que certains reviennent année après année ?


Réponse d'Emmanuel :

Fier de mes élèves ? Évidemment ! Je ne peux que m'estimer chanceux de travailler avec des gens aussi investis, motivés et donc motivants ! Et chaque représentation est toujours un moment un peu émouvant... Si, si, c'est vrai !

Et il n'y a rien qui puisse me rendre plus heureux que ce lien qui se crée année après année, et qui permet de prolonger le travail sur le long cours. Alors oui, il faut que je m'assure que le travail ne tourne pas en rond et que je suis toujours là pour vous apporter de quoi progresser. Mais cela ne me complique pas la vie, c'est au contraire extrêmement stimulant !

Et si j'ai créé ces cours, c'est aussi pour l'aventure humaine que cela représente, et de ce point de vue là, je suis comblé !



Merci Cyrille pour ces mots qui me vont droit au coeur ! Et rendez-vous sur scène très bientôt pour clore en beauté cette cinquième année !

D'ailleurs, si vous voulez découvrir le travail des comédiens de la compagnie, vous pouvez réserver vos places par ici.


Rendez-vous dans quinze jours pour continuer notre retour sur les pièces que nous avons travaillées ces dernières années. Et nous vous parlerons cette fois-ci de La Visite de la vieille dame, de Friedrich Dürrenmatt, montée durant la saison 2017 - 2018.


À bientôt !


(Photos de Louis Barsiat)



45 vues0 commentaire