• Emmanuel Vacarisas

Joëlle : comédienne depuis quatre ans au sein de la Compagnie Vacarisas

Nous vous emmenons à la rencontre de celles et ceux qui font exister la Compagnie Vacarisas. Comédiens et comédiennes amateur(e)s mais exigeant(e)s vis-à-vis d'eux-mêmes, ils et elles nous donnent l'envie d'être toujours plus à l'écoute pour satisfaire leur envie d'un théâtre ludique et de qualité.


Aujourd'hui, c'est Joëlle, depuis quatre ans au cours du mardi, qui nous confie son ressenti sur les cours.

cours de théâtre amateur à Paris
Joëlle dans "59", de Christian Siméon

Comment as-tu connu les cours de théâtre de la compagnie ?

J’ai connu les cours d’Emmanuel par l’intermédiaire d’une amie avec qui j’avais pris des cours de théâtre et qui cherchait un nouveau cours.

Elle avait eu Emmanuel au téléphone, apprécié l’entretien et c’est ainsi qu’elle m’a communiqué les coordonnées.

Le premier rendez vous téléphonique m’a d’emblée donné envie de rejoindre ce cours car j’ai trouvé l’entretien authentique et très humain .


Depuis combien de temps suis-tu les cours de la compagnie ?

J’entame cette année ma quatrième année dans le cours de création d’une pièce et j’espère pouvoir suivre ce cours longtemps tellement cela apporte d'espace de créativité et de richesse personnelle.


Qu’est-ce qui te plaît dans l’enseignement proposé ?

Ce qui me semble très important et qui joue en faveur du coté très bienveillant de ce cours c’est la préoccupation d’Emmanuel de privilégier une dynamique positive dans le groupe qui va se constituer. Cette dynamique dans le respect les uns des autres permet une grande liberté personnelle sans redouter le jugement extérieur, ce qui est extrêmement appréciable, et le plaisir de jouer ensemble permet, je pense, de progresser.

cours de théâtre amateur à Paris
Joëlle dans "La Guerre des Salamandres" de Karel Capek

Ce qui me plait aussi c’est qu’Emmanuel, tout en nous dirigeant, sait « approcher » ce qui est en chacun de nous pour nous permettre tout un travail riche de recherche dans les personnages qu’on va être amené à interpréter. C’est-à-dire qu’il cherche à ce que quelque chose de notre personnalité s’exprime dans les personnages mais sans rester collé à ce qu’on est dans la réalité. Il nous guide tout en voulant nous mener quelque part et laisse une part de ce que nous sommes trouver des interprétations satisfaisantes.


L’écoute dont fait preuve Emmanuel est un atout.


Quels rôles as-tu eu l’occasion d’interpréter ? Y a-t-il un rôle qui t’a marqué davantage ?

J’ai joué différents rôles et à chaque fois j’y ai pris beaucoup de plaisir même si des périodes de découragement pouvaient advenir pendant lesquelles j’ai eu l’impression que jamais je n’arriverais au résultat escompté.


Je n’ai pas un rôle préféré, je pense que tout le chemin qui permet la composition des rôles me plait, m’intéresse, me motive, ainsi que les interactions avec les autres comédiens.


Que cherchais-tu en t’inscrivant à un cours de théâtre ? Qu’as-tu trouvé au sein de la compagnie ?

En cherchant un cours de théâtre, je cherchais une activité d’expression personnelle tout en ayant une dimension de travail de groupe.

Prendre peut-être plus confiance en moi, oser m’affirmer de manière plus directe.


Pourquoi recommanderais-tu les cours ?

Je recommanderais les cours car c’est le travail de création qui prime avec une bienveillance et une authenticité dans les relations humaines qui rendent ces cours vivants et nous donnent à chacun une belle énergie.


As-tu une question pour Emmanuel ?

Quand tu nous proposes des personnages, comment arrives-tu à savoir le marge de manoeuvre dont nous disposons pour réussir à jouer ces rôles ? Est-ce par rapport à ce que l'on sait faire ?


Réponse d'Emmanuel :

Cela dépend tout d'abord du temps depuis lequel nous travaillons ensemble. Quand c'est la première année, je ne peux me fier qu'à ce que j'ai vu durant les premiers mois de travail sur les exercices proposés, ainsi qu'à mon intuition et mon imagination. Quand nous avons déjà travaillé ensemble, je connais davantage vos emplois, ce qui évidemment m'oriente dans le choix de la distribution.

Ensuite, j'ai deux options : je peux d'une part vous proposer un rôle afin de tirer pleinement parti de vos capacités, car je sais (ou je sens) que votre profil correspond, et d'autre part je peux vous proposer un rôle qui me semble intéressant à travailler pour développer votre palette de comédien(ne) et explorer un nouveau registre.

Dans les deux cas, même si je vise un certain objectif, c'est le travail à fournir qui est intéressant. Et je sais évidemment tenir compte des éventuels obstacles que vous rencontrez afin de toujours mettre en valeur vos capacités et vos points forts, pour qu'au moment de la représentation ne domine que le plaisir du jeu.



Un grand merci à Joëlle de s'être prêtée à l'exercice de l'interview, et un immense merci pour l'aide précieuse qu'elle apporte chaque année : grande amatrice de brocantes, elle pourrait obtenir le titre d'habilleuse et d'accessoiriste de la troupe du mardi !


Nous vous donnons rendez-vous dans quinze jours pour un retour sur Bébé avec l'eau du bain (de Christopher Durang), montée durant la saison 2016 - 2017.


À bientôt !


(Photos de Louis Barsiat et Gilles Rammant)

34 vues0 commentaire